Bonjour à tous,

Samedi 19 octobre, j'ai fait ma rentrée. Mais pas en école d'ingénieur. Non, l'école, elle, a commencé en septembre, comme vous le savez.
Samedi dernier, j'ai fait ma rentrée en DU "Lumière sur l'Univers" à l'Observatoire de Meudon.

What is it ?
Fondé en 1876 par Jules Janssen, dont la place située devant le lieu porte désormais le nom, l'Observatoire de Meudon est entièrement dédié dès sa création à l'astrophysique. Il a rejoint l'Observatoire de Paris en 1926. Cet établissement inclut, outre les centres de recherche, une Unité de Formation.

Parmi les formations proposées par l'observatoire figurent  bien évidemment des masters, mais aussi tout un ensemble de Diplômes d'Université, ou DU, accessibles sur candidature.
Un DU, c'est un diplôme d'université, c'est-à-dire proposé spécifiquement par une université, qui le valide. Il n'est donc pas reconnu comme un diplôme national, au même titre que le baccalauréat ou les masters, par exemple. Toutefois, selon le prestige de l'université qui le dispense, il détient une certaine reconnaissance dans le milieu professionnel.
L'Observatoire de Paris propose notamment le DU ECU destiné au grand public, et sept niveaux de DU Lumière sur l'Univers, destinés à un public de niveau universitaire (c'est-à-dire  des étudiants, mais aussi des professionnels et des retraités ayant ce niveau) axés sur différentes thématiques allant de la mécanique céleste à l'instrumentation, accessibles sur candidature. Ici, il s'agit de formations essentiellement en ligne qui permettent d'enrichir ses connaissances en astronomie,  astrophysique et cosmologie.

J'ai choisi de commencer par le parcours P2 : "Cosmologie et Astrophysique Extragalaxtique". Celui-ci comporte cinq sections : "Distances et Temps dans l'Univers", "Les Ondes Gravitationnelles", "Cosmologie", "Astrophysique Extragalactique" et "Compléments de Physique". C'est un parcours qui requiert un niveau de deuxième année dans le supérieur et environ soixante heures de travail dans l'année.  Le DU est validé en fin d'année sous condition de réussite d'un examen écrit de deux heures.

Je me suis donc rendu samedi 19 octobre à Meudon. Pour cela, je pris le métro 9 jusqu'au terminus, puis un bus jusqu'à l'Eglise de Meudon, et je terminai le chemin à pied.

 

OBSERVATOIRE MEUDON (2)

 


L'esplanade devant l'observatoire offre une vue magnifique sur Paris, la Tour Eiffel et Montmartre se distinguant particulièrement à l'horizon.
Puis, je me dirigeai vers l'entrée principale du parc, par l'intérieur, où, après un peu d'attente, je fus accueili par un responsable, en même temps qu'un groupe d'étudiants du DU. Après un temps d'accueil, nous nous installâmes dans un amphithéâtre où les responsables de la formation nous présentèrent le diplôme, son programme et les enseignants. Chaque étudiant a parmi eux un tuteur qui le suit durant l'année. Puis, nous écoutâmes une présentation sur les corps célestes originaires d'autres systèmes stellaires, à l'instar du désormais célèbre Oumuamua.

Lors du déjeuner-buffet, je discutai avec mon tuteur qui nous proposa de résoudre des équations au tableau afin de retrouver des équations d'Einstein. Quand je me retrouve avec des passionnés capables de couvrir un tableau d'équations au beau milieu d'un déjeuner, en bon "nerd" que je suis, je sais que je suis à ma place. 

L'après-midi, nous commençames par un TP d'application sur PC afin de mettre en place nos comptes sur la plate-forme de cours, puis nous eûmes la chance de visiter l'observatoire et quelques appareils qui y sont présents avec un astronome du site.

Désormais, les cours nous sont accessibles et nous avons beaucoup de travail à réaliser et d'exercices à rendre avant l'examen de juin. Les cours sont clairs, illustrés de schémas et accompagnés parfois de liens vers des compléments. Les exercices nécessitent de la réflexion et parfois un peu de recherche, mais sont accessibles avec un bagage mathématique de deuxième année de supérieur. Si vous vous intéressez à l'astronomie et à l'astrophysique, c'est une formation que je vous recommande fortement de faire.

A bientôt,

P.